La CySec suspend la licence d’Interactive Option

C’est en début de mars 2016 que le courtier Interactive Option s’est vu suspendre sa licence pour la durée de 30 jours à cause de nombreuses fautes qu’il « enchaine » depuis plus de 6 mois.

En effet, quelques mois après avoir émis une amende de 300 000 euros à Interactive Option, la CySec a décidée de lui suspendre sa licence en raison de la non – résolution des litiges qu’on reprochait à ce courtier en ligne.

Une suspension de licence justifiée

Si le régulateur Chypriote a perdu patience avec Interactive Option, c’est pour une bonne raison : ce courtier semble totalement oublier qu’il agit sur le territoire de l’UE en employant des tactiques de ventes très agressives et faisant perdre ses clients.

suspension de licence justifiée

Voici ce que la CySec reproche officiellement à Interactive Option :

  • Une aide incorrecte aux clients en matière de trading
  • Manque de transparence dans les actions financières

En d’autres termes ça veut dire :

  • Le conseiller de trading a pour but principal de vous faire perdre votre argent (pratique analogue aux escroqueries comme FXGM)
  • On ne sait pas où va l’argent des clients (dans quelle banque il est gardé) et de plus les retraits de dépôts ne sont pas toujours correctement effectués

Interactive Option : un broker qui enchaine « les couacs » depuis 2015

En début 2015, en raison d’un mauvais bilan annuel, Pegase Ltd (firme qui est propriétaire d’interactive option) a changée la plus grande partie de ses cadres et depuis les clients de ce broker se heurtent à divers problèmes :

  • Des conseillers qui encouragent à prendre des risques très importants (parfois à miser la totalité de son dépôt) avec des méthodes de ventes très agressives qui sont limites avec le harcèlement
  • Des retraits de dépôts qu’il faut parfois attendre plus d’un mois
  • Des positions qui se ferment et s’ouvrent « tous seuls »

Interactive Option 

Je pense qu’il est inutile de préciser « quel tournant » a pris ce courtier qui avait pourtant une réputation correcte il y’a à peine deux ans.

Mais les propriétaires d’Interactive Option semblent oublier qu’ils agissent sur le territoire de l’UE avec des régulateurs qui ne sont pas dupes.

Conclusion

Alors qu’Interactive Option a tenté augmenter son chiffre d’affaire en plumant ses clients, ce courtier s’est rapidement vu suspendre sa licence. En d’autres termes « the game is over ».

Si le broker ne rembourse pas ses clients dans les 30 jours, il sera complètement interdit d’activité et les clients seront remboursés par le Fond de Compensation de la CySec.

Espérons que ça ne sera pas le cas et qu’Interactive Option profitera de ce « dernier avertissement » pour se racheter auprès de ses clients. Car il ne faut pas oublier que ce courtier a eu une activité honnête pendant plus de deux ans.

Bonjour tout le monde, je m'appelle Camille et je me spécialise dans la rédaction web. Cela fait quelques années que je travaille comme rédactrice freelance pour de nombreux clients différents. Désormais, j'ai choisi de m'investir pour un seul, uniquement. En effet, j'écris sur les actualités de trading en ligne, un sujet qui m'a toujours passionné. Je sais, cela ne se voit pas à ma tête et pourtant j'adore le monde de la finance et je suis toujours à l'affût des derniers potins pour en informer mes lecteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

ABONNEZ-VOUS
Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.
à la Newsletter et recevez + de 3000€ de bonus TOUT DE SUITE !
ABONNEZ-VOUS
Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.
à la Newsletter et recevez + de 3000€ de bonus TOUT DE SUITE !
Vous êtes sur la liste des participants !
Vous êtes sur la liste des participants !
ABONNEZ-VOUS
Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.
à la Newsletter et recevez + de 3000€ de bonus TOUT DE SUITE !
ABONNEZ-VOUS
Vous pourrez vous désinscrire à tout moment.
à la Newsletter et recevez + de 3000€ de bonus TOUT DE SUITE !
Vous êtes sur la liste des participants !
Vous êtes sur la liste des participants !